Mon petit serveur Web maison

Entre autres objectifs, je me remet au développement de « petites » applications.

Des applications que j’utiliserai en « local » dans un premier temps.

Pour cela, j’ai fait l’acquisition d’un matériel très en vogue chez les geeks. (Oui nous sommes un peu geek … !)

Ce matériel est un Raspberry Pi 2 Model B.

Acheté sur l’excellent site Materiel.net, figurant dans ma liste de fournisseurs, et comprenant :

  • La carte mère Raspberry Pi 2 Model B
  • Un kit de 3 dissipateurs thermique
  • Un boitier sur lequel nous aurons un peu de travail : voir plus bas
  • Une alimentation
  • Une carte SD « classe 10 » et donc rapide de 32 Go
  • Un adaptateur Wifi qui finalement ne servira pas.

En sortie du carton d’expédition :

Tout est bien emballé !

Notez la taille de la boite de l’adaptateur Wifi !

Les éléments du Raspberry prêt pour le montage :

En haut l’alimentation. Elle est blanche et siglée de la framboise (Raspberry in english…). Cette couleur permettra de rapidement retrouver l’alimentation dans la forêt de files et d’adaptateur sous le bureau.

Au centre, à gauche le boitier : il est noir laqué.

Oui je sais, ce n’est pas raccord avec l’alimentation. Et puis les traces de doigts restent visibles dessus… Bon cela dit au moins il reste de belle facture.

En dessous, de gauche à droite : l’adaptateur Wifi, la carde micro SD 32 Go et les trois radiateurs / dissipateurs pour les puces du Raspberry.

Montage du Raspberry :

J’ai commencé par mettre en place les radiateurs dissipateurs sur les puces. C’est simple il y a une petite pellicule blanche à retirer côté contact.

En image : le Raspberry avec radiateurs :

Le recto, côté connecteurs

Le verso, côté SD Card

Pour vérifier que tout est correctement positionner, j’entame alors un montage à blanc dans le boitier : sans forcer.

En bas à droite, vous pouvez constater que la carte « n’épouse » pas correctement le boitier.

En fait le dissipateur au verso (côté SD Card) touche le fond du boitier.

Il est nécessaire de retoucher ce dernier.

A l’atelier, préparation pour la découpe avec du scotch de peintre.

Une fois la zone à découper repérée, une petite séance de Dremel pour la découpe et la retouche de la partie à supprimer.

Par chance cela ne tombe pas dans les trous renforcer pour une fixation au dos d’un écran.

Résultat finale :

Et pour finir, montage dans le boitier.

Voici le résultat du Raspberry monté sans le couvercle du boitier :

Maintenant, il est nécessaire de préparer la carte SD, avec une distribution Raspbian (basée sur Debian) pour finir d’installer notre petit serveur de test.

Cela fera l’objet d’un prochain article peut-être.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.